Presse

 

 

 

LA VOIX DU NORD 09/07/2009

 

Coup de projecteur sur un autre Armentiérois du cinéma : Christian Van Tomme

jeudi 09.07.2009, 04:47 - La Voix du Nord

Avec l''autre Ch''ti, Jacques Bonnafé, dans «Les Zygs» (Le secret des disparus).

PORTRAIT

Nombre d''Armentiérois le connaissent et certainement le reconnaissent sur les écrans de télévision. Christian Van Tomme a couru dans les rues d''Armentières durant son enfance et sa jeunesse ; il a fait du volley-ball, du rugby, du triathlon dans des clubs armentiérois, a joué dans l''orchestre de Jacques Dupuis... Depuis 2002, il vit une nouvelle vie qui l''a mené au cinéma (notre édition du 12 octobre 2007). Sept ans et une crise financière plus tard, il « joue tout et son contraire ». Son physique est sa force. Coup de projecteur.

PAR M.-CLAUDE GUILLEMENT

armentieres@lavoixdunord.fr Christian Van Tomme voudrait tourner plus, être plus connu aussi, mais l''homme qui a mené sa barque deci-delà dans l''Armentiérois (il a travaillé à la Sécurité sociale, a tenu une friterie, a créé son entreprise de bâtiment...) sait aujourd''hui ce pour quoi il est fait. Cette vie-là il l''a rêvée depuis tout jeune et il s''est donné les moyens d''y accéder en 2002, un peu avant la cinquantaine et après avoir été malade. Le voilà devenu « un sage ».

Dans le milieu du cinéma, ce qui le sauve, c''est son physique. «  Certains réalisateurs me voient dans des rôles de méchant ou de benêt. D''autres me donnent des personnages d''homme politique en costume... J''ai tout et son contraire, c''est mieux que de porter une étiquette », explique l''acteur. Après une cinquantaine de tournages de téléfilms à son actif, il voulait «  passer à autre chose ». Il en a discuté avec son agent à Paris, lui demandant d''être inscrit à des castings «  plus ambitieux ». Mais la crise financière est passée par là. «  Six mois sans appel, c''est dur ». Il a recherché du travail, a tout accepté sauf le théâtre. Il aime pourtant ça puisqu''il a une formation de théâtre. Il a joué Beckett, Tchekhov... «  Mais quand on accepte une pièce, on est indisponible plusieurs mois pour autre chose, et ma priorité c''est de tourner ». Depuis quelques mois, les tournages reprennent. «  Avec la crise, les réalisateurs avaient mis de côté leurs projets, mais la meilleure façon de se refaire, c''est bien de remettre un film en chantier dans l''espoir qu''il devienne un succès ». Le voilà de nouveau appelé. On le verra dans Les Frileux, un téléfilm de Jacques Fansten dans Adresse inconnue, un téléfilm avec Lionel Astier. Il a aussi joué dans un film pour la télévision allemande (ZDF), The Heart of chocolate, qu''il a tourné en allemand à Bruges. «  Je ne connais pas la langue, j''ai appris le texte en phonétique !

 ». Aussi une publicité pour la télévision hollandaise, vantant les agences d''intérim pour cadres. Il est en cours de tournage sur Simon Magellan, une série pilote. Il vient d''être retenu, grâce à un casting réalisé par Jean-Daniel Verhaeghe, pour En cas de malheur , avec Line Renaud. Et dans certains épisodes de Père et Maire, où il campe le personnage du policier Morelle, et de Plus belle la vie, où il joue le maire de Marseille (il marie même Christian Morin !)... Dans le cinéma, les tournages se comptent en journée de travail. «  Et les petits rôles n''ont pas beaucoup de journées... », se soucie l''acteur.

Aussi, l''acteur a repris il y a deux mois un scenario qu''il avait commencé à écrire en 2007. «  Des relations du milieu du cinéma m''ont conseillé de poursuivre », sourit-il. Alors, on en reparlera... •

http://www.lavoixdunord.fr/

LA VOIX DU NORD 29/07/2008

 

Articles de journaux

 

LA VOIX DU NORD 12/10/2007vxdunord.jpg

Articles de journaux

TELESTAR 03/09/2007

 

Articles de journaux

 

 

SUD OUEST 2005

 

Articles de journaux